CNRS IN2P3 AIX MARSEILLE UNIVERSITÉ OCEVU
Lundi, 20 Aout 2018
LE CPPM STAGES
EMPLOIS
ENSEIGNEMENT
THESES-HDR

PROJETS
SCIENTIFIQUES
COMPÉTENCES
TECHNIQUES
PLATEFORMES
EQUIPEMENTS
INTERDISCIPLINARITE
VALORISATION
COMMUNICATION
DOCUMENTATION
TUTELLES
PARTENAIRES
Retour

Le 22 septembre 2017, IceCube a détecté un neutrino ayant une énergie de 290 TeV dont la direction d’arrivée correspond à celle d’un blazar gamma connu, TXS 0506+056, observé dans un état éruptif. IceCube a également détecté un excès d’événements de neutrinos de haute énergie par rapport aux bruits de fond atmosphériques dans la direction du blazar TXS 0506+056 entre septembre 2014 et mars 2015.

ANTARES a effectué une analyse similaire à la recherche de neutrinos de haute énergie provenant de cette source. Un léger excès est également observé dans les données prises entre 2007 et 2017. Ces observations suggèrent que les blazars sont les premières sources identifiables du flux de neutrinos astrophysiques de haute énergie.

Jusqu’à aujourd’hui, les détections de sources de neutrinos astrophysiques se limitent au Soleil et la supernova 1987A. Depuis 2013, IceCube observe un flux diffus de neutrinos cosmiques dont l’origine reste non identifiée.

Le 22 septembre 2017, IceCube a détecté un neutrino ayant une énergie de 290 TeV dont la direction d’arrivée correspond à celle d’un blazar gamma connu, TXS 0506+056, observé dans un état éruptif. Un blazar est un noyau actif de galaxie hébergeant un trou noir super-massif au centre accompagné de jets de particules de haute énergie pointant vers la Terre. De vastes campagnes d’observations multi-longueurs d’ondes, couvrant tout le spectre électromagnétique, ont rapidement été déclenchées par la détection du neutrino.

De plus, IceCube a également détecté un excès d’événements de neutrinos de haute énergie par rapport aux bruits de fond atmosphériques dans la direction du blazar TXS 0506+056 entre septembre 2014 et mars 2015, ce qui constitue une évidence de 3.5 sigma (probabilité d’observation du signal de 99.98%) pour l’émission de neutrinos, avant l’épisode éruptif de ce blazar en 2017.

ANTARES a effectué une analyse similaire à la recherche de neutrinos de haute énergie provenant de cette source. Un léger excès est également observé dans les données prises entre 2007 et 2017.

Ces observations suggèrent que les blazars sont les premières sources identifiables du flux de neutrinos astrophysiques de haute énergie. Ces résultats ont été annoncés publiquement par la Collaboration IceCube lors d’une conférence de presse le 12 juillet :

https://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=295980&org=NSF&from=news

Références :

Illustration : un blazar émettant des neutrinos et des rayons cosmiques Crédit : IceCube/NASA

ESPACE CPPM RECHERCHER ACCUEIL PLAN DU SITE WEBMESTRE
C.P.P.M - 163, avenue de Luminy - Case 902 - 13288 Marseille cedex 09 - Téléphone : (33) 04 91 82 72 00 - Télécopie : (33) 04 91 82 72 99