CNRS IN2P3 AIX MARSEILLE UNIVERSITÉ OCEVU
Mercredi, 01 Mars 2017
LE CPPM THÈSES-STAGES
EMPLOIS
ENSEIGNEMENT
FORMATION

PROJETS
SCIENTIFIQUES

COMPÉTENCES
TECHNIQUES
PLATEFORMES
EQUIPEMENTS
INTERDISCIPLINARITE
VALORISATION
COMMUNICATION
DOCUMENTATION
TUTELLES
PARTENAIRES
Projets scientifiques
Physique des particules
Atlas
D0
H1
LHCb
SuperNEMO
Astroparticules
Antares
KM3NeT
HESS/CTA
SVOM
Cosmologie
SuperNovae
BOSS
LSST
Euclid
Interdisciplinarité
imXgam
Grille de calcul

Projet EUCLID

Euclid est un télescope spatial de l’Agence spatiale européenne (ESA) en cours de développement, dont l’objectif est de répondre aux grandes questions de la cosmologie que sont l’énergie noire et la matière noire. Euclid est une mission de classe moyenne (M-class) du programme scientifique Cosmic Vision (2015-2025) de l’agence spatiale européenne. Elle a été choisie en octobre 2011 et son lancement est planifié en 2019.

Euclid observera des centaines de millions de galaxies sur une grande portion du ciel (15 000 deg2) en photométrie et en spectroscopie . Ceci permettra de mesurer les effets de l’énergie sombre, de la matière sombre et de la gravité sur la géométrie de l’Univers et décrire l’évolution de la structure à grande échelle de l’Univers. En mesurant les formes apparentes des galaxies et leur distribution dans l’Univers, les physiciens pourront déduire la nature de l’énergie sombre et si la théorie de la relativité générale est encore valable sur l’échelle de plusieurs milliards d’années lumières.

Le satellite Euclid sera équipé d’une caméra à grand champ dans le visible (VIS) et d’un spectrographe-imageur dans le proche infra-rouge (NISP) développés par le consortium Euclid composé de plus de 110 laboratoires et de 800 scientifiques en Europe, mené par Yannick Mellier de l’Institut d’Astrophysique de Paris (IAP). Le consortium est aussi responsable du segment sol scientifique qui produira et analysera les données obtenus avec les instruments Euclid.

Le CPPM participe aux activités science, management, instrument et segment sol. Le groupe a la responsabilité des tests de caractérisations des détecteurs de vol pour l’instrument NISP. Le CPPM a développé depuis quelques années, en collaboration avec l’IPNL à Lyon, une expertise sur ces détecteurs, grâce au soutien de l ’agence spatiale française (CNES) et à un programme de recherche et développement sur des détecteurs pixels européens. Le CPPM dans ce cadre a développé un banc de caractérisation et a pris en charge les tests de ces détecteurs de vol qui seront intégrés sur l’instrument au LAM à Marseille, laboratoire avec qui le CPPM collabore étroitement.

Le CPPM participe aussi à la mise en place du segment sol scientifique, en charge du traitement des données, en étant en charge de la définition et de l’implémentation des codes de simulations.

Contacts : Anne Ealet (resp. Scientifique), Jean-Claude Clémens (resp. technique), Smain Kermiche (resp. informatique)

Press release selection ESA

Press release CNES

Zoom
Zoom
Zoom
Zoom
ESPACE CPPM RECHERCHER ACCUEIL PLAN DU SITE ENGLISH VERSION WEBMESTRE
C.P.P.M - 163, avenue de Luminy - Case 902 - 13288 Marseille cedex 09 - Téléphone : (33) 04 91 82 72 00 - Télécopie : (33) 04 91 82 72 99