Présentation


Le laboratoire dispose de salles spécifiques pour différents projets et activités. Afin de pouvoir répondre à ses engagements sur les différents projets auxquels il participe, le CPPM s’est doté d’équipements dans les différents domaines techniques en électronique, en mécanique et en informatique.

Salles spécifiques


Pour les projets KM3NeT/ORCA, imXgam, Euclid et pour les activités en calcul, le CPPM dispose de salles spécifiques :

  • chambre noire pour KM3NeT,
  • salles imagerie pour imXgam,
  • salles blanches dédiées à la caractérisation des détecteurs infra-rouges pour Euclid, à la microélectronique ainsi qu’au montage et à la mesure,
  • salle de calcul.
salle noire KM3NeT © CPPM
Salle imagerie biomédicale © Camille Moirenc
Salle blanche Euclid © CPPM
Salle informatique © Camille Moirenc

Chambre noire

Pour le projet KM3NeT/ORCA, le CPPM a fabriqué une chambre noire d’environ 50 m² pour tester une ligne complète de détection et ainsi produire le nombre de lignes nécessaires à l’expérience.

Salles « imagerie »

Pour tous les aspects d’imagerie biomédicale nécessitant aussi bien l’utilisation de sources scellées ou non, le CPPM dispose de deux salles d’environ 25 m² chacune. La première salle accueille un dispositif des tests pour un dispositif à rayons X et la deuxième salle reçoit des équipements dédiés pour l’utilisation de sources non scellées pour les images TEP/CT : boite à gants, établi blindé, évier blindé avec cuve de décantation.

Salles blanches

La caractérisation des détecteurs infra-rouges pour l’expérience Euclid a nécessité la mise en place d’une salle blanche dédiée (ISO7 – ISO5) pouvant recevoir les deux cryostats construits spécifiquement pour la caractérisation des détecteurs de vol. Deux autres sont également nécessaires pour la microélectronique ainsi que pour le montage et la mesure.

Salle de calcul

La salle de calcul, qui en plus d’accueillir le nœud de grille actuel, permettra d’héberger la modalité cloud et les ressources supplémentaires prévues dans le projet M3AMU. La salle informatique du CPPM est composée d’une partie brassage réseau/télécom d’environ 20 m² et d’une partie serveurs d’applications et de fichiers, réseaux et grille de calcul d’environ 60 m². En plus de ses propres ressources informatiques, le CPPM héberge du matériel informatique (calculs et stockages) pour un autre laboratoire du campus de Luminy (INSERM).

Equipements spécifiques


Afin de pouvoir répondre aux engagements sur les différents projets, le CPPM s’est doté d’équipements spécifiques en électronique et en mécanique:

  • Pour développer aussi bien les cartes électroniques que les circuits intégrés, les outils de CAO CADENCE (marché négocié par l’IN2P3) sont fortement mis à contribution par tout le service électronique dans toutes les phases de développement : conception, simulation, réalisation,
  • En plus des appareils de mesure standards (alimentations, générateurs, oscilloscopes), le CPPM a fait l’acquisition d’outils de très haute bande passante (25 GHz) afin de pouvoir tester les liaisons ultra-rapides sur fibres optiques,
  • Plus ciblé vers la micro-électronique, le CPPM est capable de tester des wafers 8 pouces . Ce matériel est disposé dans une salle blanche.
© Camille Moirenc
© Camille Moirenc
© Camille Moirenc
  • Le service mécanique dispose de toute la chaine CAO/FAO (CATIA) pour aller de la conception à la fabrication mécanique en passant par le calcul par éléments finis (ANSYS),
  • Pour la fabrication, l’atelier de mécanique comprend des machines d’usinage conventionnelles et à commande numérique ainsi que des machines de prototypage rapide: imprimante 3D – plastique,
  • Afin de vérifier et de monter avec précision des sous-ensembles, deux systèmes de métrologie de grande dimension (par contact et par vision) permettent d’effectuer contrôle et montage avec une précision meilleure que le micron ainsi qu’un bras mobile. Ces systèmes sont disposés dans une salle blanche.