Prochaines conférences


16 mars 2024
Le marégraphe de Marseille et ses amis
Alain COULOMB (Président de l'association Les amis du marégraphe de Marseille)
Voir détails Cacher détails
Description :
Le marégraphe de Marseille est à la fois un monument historique et un observatoire moderne du niveau de la mer.
Ce monument historique a été construit à la fin du XIXème siècle pour fixer l'origine des altitudes françaises continentales (l'altitude 0). Cette fixation a été réalisée au moyen d'un appareil dont il ne reste aujourd'hui qu'un seul exemplaire dans le monde.
De nos jours, le principal intérêt scientifique du marégraphe de Marseille est de participer au suivi, à la compréhension et à l'anticipation de l'un des très nombreux effets du changement climatique dû à l'activité humaine : l'élévation de plus en plus rapide du niveau moyen des mers.
La conférence contiendra trois parties : l'intérêt patrimonial du marégraphe ; son intérêt scientifique lié en premier lieu au changement climatique ; les activités de l'association Les amis du marégraphe de Marseille, dont le but est de faire mieux connaître ces deux intérêts. La conférence renseignera en particulier sur les moyens de visiter le marégraphe.

 

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de l'année de la physique 2023-2024.

 

Illustration : les bâtiments du marégraphe - crédit Les amis du marégraphe de Marseille

 

INSCRIPTIONS : https://www.cppm.in2p3.fr/confCPPM.php

 

 

Début :
samedi 16 mars 2024 à 10:00:00 heure normale d’Europe centrale
Fin :
samedi 16 mars 2024 à 12:00:00 heure normale d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)
13 avr. 2024
Au sujet de l’origine de la vie, en la reliant aux environnements astrophysiques à l’origine de la formation du système solaire pour finir sur les conditions nécessaires à l’émergence de la vie
Didier DANGER (Professeur au PIIM (AMU - CNRS))
Voir détails Cacher détails
Description :

Prochainement le résumé

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de l'année de la physique 2023-2024.

 

Début :
samedi 13 avril 2024 à 10:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Fin :
samedi 13 avril 2024 à 12:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)
25 mai 2024
Louis de Broglie, 100 ans d’onde de matière
Thomas DURT (Institut Fresnel (AMU - CNRS - Centrale Marseille))
Voir détails Cacher détails
Description :

Prochainement le résumé

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de l'année de la physique 2023-2024.

 

Début :
samedi 25 mai 2024 à 10:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Fin :
samedi 25 mai 2024 à 12:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)
8 juin 2024
Les hautes énergies : pourquoi ?, comment ?, jusqu'où ?
Pierre TAXIL (Centre de Physique théorique - Université d'Aix-Marseille)
Voir détails Cacher détails
Description :

Prochainement le résumé

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de l'année de la physique 2023-2024.

 

Début :
samedi 8 juin 2024 à 10:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Fin :
samedi 8 juin 2024 à 12:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)

Les 5 dernières conférences


17 févr. 2024
Un siècle de connaissance sur les galaxies depuis le grand débat du début des années (19)20 au début des années (20)20
Denis BURGARELLA (Astronome au Laboratoire d'Astrophysique de Marseille)
Voir détails Cacher détails
Description :

Il y a un siècle, nous n'avions pas identifié les galaxies comme des "univers-îles" suspendus dans l'Univers et séparés par des millions ou des milliards d'années lumière. Après le débat sur le système géo/héliocentrique, après le débat sur la position du Soleil dans la Voie Lactée, le grand débat au début des années 1920 a fini par faire admettre que la Terre, le Soleil et même la Voie Lactée ne sont pas le centre de l'Univers. Pendant ce siècle, la connaissance sur les galaxies a explosé, et nous en savons dorénavant beaucoup plus sur leur composition (étoiles, gaz, poussières, trou noir et matière sombre) et leur évolution au cours des temps cosmiques depuis la fin des âges sombres. La prochaine - et ultime - étape dans cette exploration de l'Univers est la détection et confirmation d'une galaxies contenant les premières étoiles apparues dans l'Univers, quelques centaines de millions d'années après le Big Bang. Le James Webb Space Telescope pourrait nous permettre d'identifier cette "population III" qui ne contiennent que des éléments ayant été formés peu après le Big Bang. Nous sommes aujourd’hui capables de reproduire physiquement l'émission des galaxies à partir de leur composantes, et de suivre leur évolution au cours des temps cosmiques. Nous sommes également capables d'observer l'évolution de la morphologie des galaxies depuis de petites structures dans l'Univers primordial, jusqu'aux galaxies complexes que nous observons dans l'Univers local.

Cette conférence s'inscrit dans le cadre de l'année de la physique 2023-2024.

Illustration : TheSINGShubbleTuningFork.jpg (ci-jointe)
Légende : Bestiaire des galaxies
Crédit : NASA - Spitzer SINGS

 

 

 

Début :
samedi 17 février 2024 à 10:00:00 heure normale d’Europe centrale
Fin :
samedi 17 février 2024 à 12:00:00 heure normale d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)
16 déc. 2023
Euclid, regard sur l'Univers sombre
Stephanie Escoffier (CPPM / CNRS)
William Gillard (CPPM / Aix-Marseille Université)
Voir détails Cacher détails
Description :

Euclid est une mission spatiale européenne qui vient d’être lancée le 1er juillet dernier depuis la base de Cap Canaveral pour le point de Lagrange L2. Dédiée à l'étude et la compréhension de la matière noire et de l'énergie noire dans l'Univers, Euclid observera pendant les 6 prochaines années quelques milliards d'objets et plusieurs dizaines de milliers de spectres de galaxies. De la construction des instruments aux enjeux scientifiques d'Euclid, nous donnerons dans cette présentation un aperçu des différentes étapes de la mission, jusqu'aux premières images du cosmos capturées début novembre 2023.

Illustration : premières images d'Euclid - Crédits : ESA/Euclid/Euclid Consortium/NASA, image processing by J.-C. Cuillandre (CEA Paris-Saclay), G. Anselmi, CC BY-SA 3.0 IGO 

 

 

 

 

Début :
samedi 16 décembre 2023 à 10:00:00 heure normale d’Europe centrale
Fin :
samedi 16 décembre 2023 à 12:00:00 heure normale d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)
18 nov. 2023
Les batteries lithium : du stockage de l’énergie pour la mobilité électrique
Philippe Knauth (Madirel (UMR CNRS 7246 / AMU))
Voir détails Cacher détails
Description :

Dans la justification du Prix Nobel 2019 de Chimie, qui récompensait le développement des batteries Li-ions rechargeables, il est noté que les chercheurs « ont créé les bonnes conditions pour une société sans fils et sans combustibles fossiles et ont ainsi apporté le plus grand bénéfice à l’humanité ». Inutile d’insister sur l’importance des batteries Li pour la transition énergétique.

Dans cette présentation, nous aborderons successivement le fonctionnement des batteries électrochimiques, l’historique de leur développement, les principales applications (ordinateurs, téléphones portables, véhicules électriques, mais aussi stockage d’énergie solaire ou éolienne) et enfin les problèmes à résoudre, comme les risques de sécurité, la toxicité de certains composants, le recyclage, et les recherches en cours pour y apporter des réponses.

Début :
samedi 18 novembre 2023 à 10:00:00 heure normale d’Europe centrale
Fin :
samedi 18 novembre 2023 à 12:00:00 heure normale d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)
14 oct. 2023
Des expériences d'Alain Aspect, prix Nobel de physique 2022, à l'information quantique, quelques expériences avec des photons intriqués
Caroline Champenois (CNRS-Aix-Marseille Université, PIIM)
Voir détails Cacher détails
Description :

Citons l'Académie royale suédoise des sciences qui a décerné le prix Nobel de physique 2022 à Alain Aspect, John Clauser et Anton Zeilinger pour leurs expériences révolutionnaires utilisant des états quantiques intriqués :

"Les effets ineffables de la mécanique quantique commencent à trouver des applications. Il existe aujourd'hui un vaste champ de recherche qui comprend les ordinateurs quantiques, les réseaux quantiques et les communications cryptées quantiques sécurisées. L'un des facteurs clés de cette évolution est la façon dont la mécanique quantique permet à deux particules ou plus d'exister dans ce que l'on appelle un état intriqué. Ce qui arrive à l'une des particules d'une paire intriquée détermine ce qui arrive à l'autre particule, même si elles sont très éloignées l'une de l'autre. "

Cet exposé expliquera d'abord le cœur de l'expérience construite par A. Aspect et ses collaborateurs de 1980 à 1982, et inspirée par l'expérience pionnière de J. Clauser, pour tester les inégalités de Bell. Ensuite, nous poursuivrons avec le deuxième âge de ces expériences où des paires de photons sont maintenant utilisées pour des applications telles que la cryptographie quantique, la téléportation quantique et les mémoires quantiques. Nous commenterons aussi certaines des expériences conçues par A. Zeilinger et ses collaborateurs, afin d'illustrer le rôle majeur de l'indiscernabilité dans ces expériences.

Illustration : 

Début :
samedi 14 octobre 2023 à 10:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Fin :
samedi 14 octobre 2023 à 12:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)
17 juin 2023
Des physiciens sous la dictature : l'Allemagne nazie et la bombe atomique
Pierre Taxil (Centre de Physique théorique (CNRS/AMU/UTLN))
Voir détails Cacher détails
Description :

Au moment de la découverte à Berlin de la fission du noyau d'Uranium, en décembre 1938, l'Allemagne est à la pointe de la physique mondiale. Malgré cela, le programme qui aurait pu conduire à l'élaboration d'une bombe atomique au service du régime nazi fut (par bonheur) un échec. Si les causes scientifiques et matérielles de cet échec sont relativement claires et bien documentées, 80 ans après les faits, certains points restent controversés, en particulier concernant le comportement et les motivations profondes de physiciens allemands de tout premier plan. Après une présentation des éléments de physique nucléaire nécessaires à la compréhension du problème, on s'efforcera d'apporter un éclairage objectif et dépassionné sur une suite d'événements qui furent décisifs dans l'histoire du vingtième siècle.

Début :
samedi 17 juin 2023 à 10:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Fin :
samedi 17 juin 2023 à 12:00:00 heure d’été d’Europe centrale
Endroit :
Fac des sciences (amphi 6)