Le spectrographe Desi ouvre ses 5 000 yeux sur le cosmos pour traquer l'énergie noire

"Première lumière" pour l'instrument spectroscopique pour l’énergie noire, Desi (Dark Energy Spectroscopic Instrument) : son installation étant presque terminée, le nouvel instrument commence ses derniers essais avant d’entamer début 2020 et pour cinq ans une gigantesque cartographie du ciel. Cet instrument international, pour lequel le CEA, le CNRS, Aix-Marseille Université et la société Winlight System contribuent fortement, scrutera le ciel pour chercher à comprendre les effets de l’énergie noire.

Voir le communiqué de presse : http://www.cnrs.fr/fr/le-spectrographe-desi-ouvre-ses-5-000-yeux-sur-le-cosmos-pour-traquer-lenergie-noire

Dernière modification: 25 nov. 2019 à 10:38:48

80 ans du CNRS et 80 coureurs CNRS au Marseille-Cassis

Dans le cadre des 80 ans du CNRS cette année, la délégation régionale Provence et Corse du CNRS a constitué une équipe de 80 coureurs CNRS et est partenaire du Marseille-Cassis, en collaboration avec le Comité d'Action et d'Entraide Sociales. Pour la première fois en 40 ans d’existence, une étude scientifique sera conduite par des chercheurs de l’Institut des sciences du mouvement Etienne-Jules Marey (AMU/CNRS) ce dimanche 27 octobre lors du Marseille-Cassis, sur des coureurs CNRS, afin de déterminer s’il existe des différences entre les hommes et les femmes face à la fatigue musculaire (« Influence du genre sur la cinétique de récupération fonctionnelle chez des coureurs amateurs après la course Marseille-Cassis de 20 km avec dénivelé » - GenderRun). L’étude s’intéressera plus particulièrement à la récupération fonctionnelle après la course. https://www.youtube.com/watch?v=NGrAtt8XhLo&t=15s

Dernière modification: 25 oct. 2019 à 17:25:02

Contribution française au LSST - Large Synoptic Survey Telescope

La France participe à la construction du télescope LSST. Celui-ci photographiera tout le ciel de manière systématique pendant 10 ans. Il pointera dans toutes les directions possibles, couvrant environ la moitié de la voûte céleste. Le LSST est équipé d’une caméra de 3,2 milliards de pixels soit 200 fois plus qu’un appareil photo numérique performant. Ce sera la plus grande caméra numérique jamais construite. La France a notamment conçu le changeur de filtres de cette caméra. Véritable automate, bardé d’électronique, il contient 6 filtres différents permettant de mesurer la couleur des objets photographiés : galaxies, étoiles... Le changeur de filtres a été acheminé par avion, à SLAC, un laboratoire de Stanford University (San-Francisco) pour être intégré à la caméra puis testé. Le télescope LSST sera ensuite installé sur la montagne du Cerro Pachón au Chili.

Références :

Contribution de l'équipe électronique du CPPM : autochangeur en construction. Crédit : Patrick Dumas
Contribution de l'équipe mécanique du CPPM : autochangeur en construction. Crédit : Patrick Dumas
Dernière modification: 22 oct. 2019 à 17:47:40

Visite des lauréats du concours CGénial, le 24 septembre 2019 au CPPM

3 élèves du lycée pilote innovant international de Poitiers ont reçu le «prix de la démarche scientifique» avec le projet «Histoire de se faire mousser». La récompense offerte par l’IN2P3, institut du CNRS a été de visiter un de ses laboratoires. Ayant travaillé en classe sur la détection des neutrinos, ANTARES et KM3NeT, ils ont choisi le CPPM.

Pour plus d'infos sur le Concours CGénial : https://www.cgenial.org/82-nos-actions/145-concours-cgenial

Concours CGénial
Concours CGénial

Dernière modification: 24 sept. 2019 à 19:39:02

Immersion sonore cosmique avec le CosmOpéra

Dans le cadre des 80 ans du CNRS https://80ans.cnrs.fr/ et d'un colloque international sur la recherche multidisciplinaire en musique de synthèse -https://cmmr2019.prism.cnrs.fr/), le public pourra découvrir une installation originale, interactive et d'immersion sonore cosmique, intitulée CosmOpéra.

Le CosmOpéra "The Messengers" (Les Messagers) réunit les concepts du Cosmophone http://cosmophone.in2p3.fr/ et de FutureCoast http://futurecoast.org/. FutureCoast a collecté sur le web des messages hypothétiques issus du futur associés au changement climatique, matérialisés sous forme de "chronofacts". Le Cosmophone est une installation immersive de détection et restitution sonore en temps réel des rayons cosmiques ambiants. Le CosmOpéra restitue les "chronofacts" choisis par le public sous la forme d’événements musicaux pilotés par les rayons cosmiques, les Messagers.

Nous invitons le public à découvrir le CosmOpéra et à appréhender également le monde de l'infiniment grand et celui de l'infiniment petit grâce aux explications de Claude Vallée, physicien des particules au CPPM. Des étudiants du master "son" d'Aix-Marseille Université seront également présents. Nous donnons ainsi l'occasion aux enseignants et à leurs élèves de rencontrer "Les Messagers", durant trois après-midis, avec des créneaux possibles de visite sur inscriptions : mardi 15 octobre ou mercredi 16 octobre ou jeudi 17 octobre ; 14h-15h ou 15h-16h ou 16h-17h ou 17h-18h.

Les inscriptions sont assurées par Arnaud Julien du GMEM.

Inscriptions : Arnaud Julien / 04 96 20 60 18

Lieu : GMEM Friche de La Belle de Mai http://gmem.org/pratique/

CosmOpéra
CosmOpéra

Dernière modification: 24 sept. 2019 à 19:39:54