La plus grande caméra astronomique du monde bientôt prête à scruter le ciel

Communiqué de presse, 03 avril 2024 Tout juste assemblée, la caméra LSST est désormais prête à être acheminée depuis le SLAC National Accelerator Laboratory aux États-Unis vers l’Observatoire Vera C. Rubin au Chili où elle sera installée en mai 2024. Dotée de 3,2 milliards de pixels, c’est la plus grande caméra astronomique jamais construite. Sa conception aura nécessité près de deux décennies et mobilisé plusieurs centaines de scientifiques du monde entier, dont plusieurs équipes du CNRS. Pendant les dix prochaines années, la caméra observera le ciel austral quotidiennement, à raison de 800 clichés par nuit, couvrant chacun une surface équivalente à 40 fois celle de la Lune. Ses deux objectifs : étudier et cartographier en 3D l’Univers observable dit « statique », mais aussi surveiller les phénomènes célestes dits « transitoires ».

Lire l’intégralité du communiqué https://www.cnrs.fr/fr/presse/la-plus-grande-camera-astronomique-du-monde-bientot-prete-scruter-le-ciel

Contact CPPM : Dominique Fouchez, directeur de recherche CNRS, responsable de l’équipe Cosmologie

Dernière modification: 17 mai 2024 à 15:10:30

Reprise des données pour Belle II

Après une interruption technique d'un an et demi, la prise de données reprend pour Belle II ! Ce premier "long shutdown" a permis d'apporter des améliorations à l'accélerateur SuperKEKB, dans le but d'améliorer l'injection et de réduire le bruit de fond venant des faisceaux, ainsi qu'à l'expérience Belle II qui a maintenant un détecteur de vertex complet. Les premières collisions du Run 2 ont eu lieu le 20 février 2024, les paramètres de la machine vont être ajustés petit à petit dans le but d'améliorer le précédent record de luminosité instantanée et d'excéder 10^35/cm2/s.

Plus d’informations :

- Activités Belle II au CPPM : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/physique_particules/#Belle%20II

- Présentation du projet Belle II à l’IN2P3 : https://atrium.in2p3.fr/nuxeo/nxfile/default/42481620-aa3c-4ce5-bb87-67cc4d5d143b/blobholder:0/belle-II.pdf

Contact : Justine Serrano, directrice de recherche CNRS, responsable de l’équipe Belle II

Evénement de physique Belle II
Evénement de physique Belle II

Dernière modification: 22 févr. 2024 à 11:55:38

Rencontres Enseignants/chercheurs

Dans le cadre de la 24ème édition des Rencontres Enseignants /Chercheurs organisées par l'Académie d'Aix-Marseille, les enseignants du secondaire seront accueillis au CPPM le 20 février pour découvrir les activités du laboratoire qui s’inscrivent au cœur de la Matière et de l’Univers. Après une présentation des enjeux scientifiques, technologiques ainsi que les activités de diffusion des connaissances, les enseignants pourront découvrir, au cours de leur visite, des installations du laboratoire et des réalisations majeures pour les projets scientifiques internationaux : ATLAS installé sur l’accélérateur de particules, le LHC au CERN ; KM3NeT, télescope sous-marin à neutrinos immergé par 2500 mètres en Méditerranée, ; Euclid, mission spatiale dédiée à l'étude de l'accélération de l'Univers ainsi que imXgam menant des activités de recherche interdisciplinaire pour les applications d’imagerie des rayonnements ionisants dans le champ de la santé et de l’énergie. Plus d’informations

Rencontres enseignants / chercheurs :https://www.ac-aix-marseille.fr/les-rencontres-scientifiques-enseignants-chercheurs-121646

Activités en physique des particules : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/physique_particules/

Activités en astroparticules : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/astroparticules/

Activités de l’équipe Cosmologie : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/cosmologie/

Activités de l’équipe Interdisciplinaire : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/interdisciplinarite/

Affiche de la 24ème édition des rencontres – Crédit Académie d’Aix-Marseille
Affiche de la 24ème édition des rencontres – Crédit Académie d’Aix-Marseille

Dernière modification: 22 févr. 2024 à 14:15:01

L’Observatoire Rubin va inspirer une nouvelle ère de missions spatiales

Communiqué Vera C. Rubin Observatory / LSST, le 7 février 2024

Grâce à sa vue d’ensemble et détaillée du système solaire, ainsi que sa capacité à détecter et à suivre rapidement les objets en mouvement, l’Observatoire Vera C. Rubin va constituer une mine de données pour la planification et la préparation des missions spatiales. Il va en effet aider les scientifiques à identifier les cibles à privilégier pour les futures missions spatiales en détectant des millions de nouveaux objets du système solaire et en révélant, avec plus de détails que jamais, le contexte plus large dans lequel ces objets existent. Rubin pourra également alerter les scientifiques de l’existence d’objets tels que des astéroïdes, des comètes ou des objets interstellaires en approche, suffisamment à temps pour déterminer leurs trajectoires et préparer les missions spatiales destinées à les étudier. Le CPPM est au cœur de cette aventure, avec une participation directe au projet pour le système d'alertes des objets transitoires et la préparation du démarrage du projet au Chili ("commissioning") pour l'observation, entre autre, des premières supernovae détectées par Rubin.

Lire l’intégralité du communiqué Vera C. Rubin Observatory / LSST : https://www.lsst.fr/missionsspatiales/

Contact CPPM : Dominique Fouchez, directeur de recherche CNRS, responsable de l’équipe Cosmologie

Plus d’informations sur les activités de l’équipe Cosmologie : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/cosmologie/

L'Observatoire Rubin permettra d'identifier des millions de nouveaux astéroïdes à explorer de près. © RubinObs/NOIRLab/NSF/AURA/J. Pinto
L'Observatoire Rubin permettra d'identifier des millions de nouveaux astéroïdes à explorer de près. © RubinObs/NOIRLab/NSF/AURA/J. Pinto

Dernière modification: 8 févr. 2024 à 12:42:07

Demain mais en mieux ! L'IN2P3 rejoint l'édition 2024 du festival de l'imaginaire Yggdrasil à Lyon

Une rencontre les yeux dans les yeux avec les hommes et les femmes qui, dans les laboratoires de recherche, préparent en ce moment même un “Demain” qui redonne envie de se lever le matin ? C'est l'ambition de "Demain, mais en mieux" ! Les 3 et 4 février, rencontrez les scientifiques de l'IN2P3 au cœur d'un espace entièrement dédié aux sciences au sein d'Yggdrasil, le festival des mondes de l'imaginaire. Au programme : le « Plus petit zoo du monde », le photomaton cosmique et une plongée dans les nouveaux détecteurs géants de neutrinos. Un espace pour faire rêver le public autour de la physique des particules, conçu avec les laboratoires de l'institut : APC, CC-IN2P3, CPPM, IJCLab, IP2I, LAPP, LP2IB, LPSC et SUBATECH. Le CPPM y participe avec l’équipe Astroparticules Neutrinos.

En savoir plus :

https://www.in2p3.cnrs.fr/fr/evenement/demain-mais-en-mieux-lin2p3-rejoint-ledition-2024-du-festival-de-limaginaire-yggdrasil

Plus d’informations sur les activités de l’équipe Astroparticules Neutrinos : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/astroparticules/#Neutrinos

Dernière modification: 2 févr. 2024 à 08:43:01

Alice Pisani et le projet en cosmologie, COSMOBEST, financé par le Conseil Européen de la Recherche (ERC)

Alice Pisani, directrice de recherche CNRS au CPPM, a obtenu un financement ERC Horizon Europe (ERC StG 101078174) pour un projet intitulé COSMOBEST (COSMOlogy BEyond Standard Techniques) qui s’inscrit dans l’étude du cosmos au-delà des techniques standards : un programme visant à exploiter les vides cosmiques pour une cosmologie de précision.

Lire l’interview d’Alice Pisani, réalisé par l’Institut national de physique nucléaire et de physique des particules (IN2P3) du CNRS : « Alice Pisani : le projet COSMOBEST démarre au moment où la recherche sur les vides cosmiques atteint un véritable âge d’or » https://www.in2p3.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/alice-pisani-le-projet-cosmobest-demarre-au-moment-ou-la-recherche-sur-les-vides-cosmiques

Contact : Alice Pisani, directrice de recherche CNRS au CPPM, au sein de l’équipe Renoir

Plus d'informations sur les activités de l'équipe Renoir : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/cosmologie/#Renoir

Alice Pisani, directrice de recherche CNRS au CPPM – Crédit Alice Pisani
La structure de l’Univers dévoile la présence inattendue de grandes régions vides – Crédit illustration : TNG Collaboration
Dernière modification: 31 janv. 2024 à 08:36:40

Feu vert pour les missions spatiales EnVision et LISA de l’ESA

Communiqué de presse CNRS, le 26 janvier 2024

Le Comité des Programmes Scientifiques (SPC) de l’ESA vient d’approuver le démarrage du développement des missions EnVision, dédiée à l’étude de Vénus dans le cadre de la mission M5 du programme Cosmic Vision, et LISA (Laser Interferometer Space Antenna) qui observera les ondes gravitationnelles sur l’Univers entier, dans le cadre de la mission L3 du programme Cosmic Vision. Le CNES est fortement impliqué dans ces missions, comme contributeur au budget du programme scientifique obligatoire de l’ESA mais aussi via des fournitures pour les charges utiles scientifiques. Le CNRS et le CEA ont également un rôle primordial dans ces missions, contribuant à leur mise en œuvre scientifique.

Lire l’intégralité du communiqué de presse CNRS

https://www.cnrs.fr/sites/default/files/press_info/2024-01/CP006-2024%20-%20EnVision%20LISA.pdf

Contacts CPPM :

Eric Kajfasz, directeur de recherche CNRS

Aurélia Secroun, ingénieur de recherche CNRS, responsable du service Détecteurs et Données

Plus d’informations sur le plateau Infrarouge en lien avec LISA :

https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/expertise_technique/plateformes_plateaux/index.html#Plateaux

Dernière modification: 1 févr. 2024 à 11:04:21

H.E.S.S. apporte des données inédites sur l'étrange microquasar galactique SS 433

Communiqué de presse CNRS, le 26 janvier 2024

L’observatoire H.E.S.S. en Namibie a détecté des rayons gamma de très haute énergie provenant des faisceaux de plasma (« jets ») du microquasar SS 433, et localisé l’emplacement exact, dans ces derniers, de l’un des accélérateurs de particules les plus efficaces de la galaxie. Mieux encore. En comparant des images en rayons gamma à différentes énergies, il a été possible d'estimer pour la première fois la vitesse du jet loin de son site d’émission. De quoi identifier le mécanisme qui accélère si efficacement les particules. Des résultats publiés dans le dernier numéro de la revue Science.

Lire l’intégralité du communiqué de presse CNRS :

https://www.in2p3.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/hess-apporte-des-donnees-inedites-sur-letrange-microquasar-galactique-ss-433

Contact CPPM : Jean-Pierre Ernenwein, professeur à Aix-Marseille Université, au sein de l’équipe Astroparticules Photons

Plus d’informations sur les activités de l’équipe Astroparticules Photons : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/astroparticules/#Photons

Dernière modification: 1 févr. 2024 à 10:20:30

Une première observation prometteuse pour le grand télescope de l’observatoire CTA

Résultats scientifiques CNRS, le 26 janvier 2024

Le télescope de grande taille LST-1 de l’observatoire CTA n’a pas attendu la finalisation de sa mise en service pour apporter sa première contribution au champ des astroparticules : le 15 décembre dernier, ce télescope gamma à imagerie Tcherenkov a détecté le rayonnement hautement énergétique d’une source située à huit milliards d’années-lumière de la Terre. Il s’agit du noyau actif de galaxie le plus éloigné du système solaire jamais détecté à des énergies supérieures à 100 GeV – une consécration précoce pour un instrument à la sensibilité exceptionnelle.

Lire l’intégralité de l’article CNRS :

https://www.in2p3.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/une-premiere-observation-prometteuse-pour-le-grand-telescope-de-lobservatoire-cta

Contact CPPM : Heide Costantini, professeur à Aix-Marseille Université, responsable de l’équipe Astroparticules Photons

Plus d’informations sur les activités de l’équipe Astroparticules Photons : https://www.cppm.in2p3.fr/web/fr/recherche/astroparticules/#Photons

CTA en images : https://phototheque.in2p3.fr/index.php?/category/1441

Dernière modification: 1 févr. 2024 à 16:30:04

Médaille collective d’Aix-Marseille Université décernée au CPPM

Au cours de la cérémonie de la soirée académique, Eric Berton, président d'Aix-Marseille Université, a remis la médaille collective de l’Université à Cristinel Diaconu, directeur du CPPM, le 15 décembre 2023.

"Oui la connaissance n’a de sens que si elle est partagée, avec passion et vous incarnez collectivement depuis 40 ans cette envie de transmettre, d’explorer et d’avancer.

Au bout du compte, cette distinction que nous nous apprêtons à vous remettre pour cette œuvre collective peut sembler insignifiante ou tout du moins interroger certains d’entre vous qui se diront, qu’après tout, ils n’ont fait que leur travail.

Elle signifie surtout une chose : la reconnaissance et la gratitude de notre communauté éducative pour l’excellence que vous incarnez, pour la continuité de vos actions, pour le rayonnement de notre université auquel vous contribuez. Cher Cristinel, veuillez accepter, pour toute l’équipe du CPPM cette médaille de l’Université, signe de notre gratitude et de notre admiration." Extrait du discours de Eric Berton, président d'Aix-Marseille Université

Contact : Cristinel Diaconu, directeur du CPPM

Eric Berton, président d’Aix-Marseille Université et Cristinel Diaconu, directeur du CPPM – Crédit CPPM
Dernière modification: 31 janv. 2024 à 18:27:54